Scroll to top

La chirurgie, opération de la prostate

Lorsque d’autres traitements ne suffisent pas à soigner l’incontinence urinaire chez l’homme, la chirurgie peut être proposée. Plusieurs techniques existent pour palier à ces problèmes urinaires telles que la pose de bandelette urinaire ainsi que la pose d’un sphincter artificiel masculin.

Il existe des solutions par traitements chirurgicaux pour l’incontinence urinaire modérée et pour l’incontinence sévère de l’homme.

Incontinence masculine madorée : solution et chirurgie

Lorsque la rééducation périnéale est insuffisante, deux techniques contre l’incontinence par pose de matériel médical sont utilisables :

  • La pose d’une bandelette urinaire sous-urétrale pour homme : elle peut être envisagée pour des fuites urinaires persistant plus de 9 mois après la prostatectomie par exemple.

Le retour à la continence est immédiate après la pose de bandelettes urinaires chez l’homme. Les complications sont rares mais on peut avoir une dysurie (difficulté à uriner), nécessitant le port de la sonde vésicale plus longtemps (voire une nouvelle intervention). Peuvent apparaître des impériosités qui doivent disparaître à distance de l’intervention, une érosion urétrale par la bandelette ou une infection.

Attention : la pose de bandelettes urinaires ne suppriment pas l’intégralité des fuites. Dans la pratique, 50 % des hommes porteurs de bandelettes se plaignent d’avoir toujours des fuites continues mais par contre ressentir une nette amélioration pour les fuites liées à l’effort ou à la toux aussi appelée incontinence d’effort. C’est normal puisque c’est le contraction qui amène les chairs au contact de la bandelette pour obstruer l’urètre ce court laps de temps.

  • la pose de ballonnets péri-urétraux ajustables : il s’agit de deux ballons en silicone ajustables en volume grâce à un port placé sous la peau. Ces ballons sont implantés de part et d’autre du sphincter strié urétral pour assurer une compression passive de l’urètre et un renforcement de la continence à l’effort.

Cette technique est de moins en moins utilisée car imprécise, la pression des ballonnets étant difficile à réaliser.

Une pince pénienne après une opération de la prostate

Après une chirurgie contre l’incontinence, il est possible que certains effets ne soient pas totalement supprimés. Des fuites urinaires peuvent être encore présentes ce qui nécessitent le port d’un matériel médical. La pince pénienne Stop Uri peut être utilisée en post-opération en cas de perte d’urine pour reprendre un rythme de vie normal.

Chirurgie pour traiter l'incontinence urinaire sévère

Le traitement de l’incontinence sévère de l’homme sera réalisé grâce à la pose d’un sphincter artificiel urinaire. Ce choix est préconisé lors de fuites urinaires sévères dépassant 3 à 500 millilitres par 24 heures.

Le sphincter artificiel masculin est composé d’un manchon gonflable qui entoure l’urètre et qui est commandé par un bouton fixé sur une pompe logée dans une bourse. En surplomb, un réservoir est introduit sous la paroi abdominale et alimente le système avec un liquide stérile qui sert à gonfler le manchon, donc à comprimer l’urètre. Il faut disposer de ses 2 mains pour faire fonctionner la pompe.

Ce matériel est mis en place sous anesthésie, et nécessite la plupart du temps de pratiquer 2 ouvertures chirurgicales : l’une entre bourse et anus pour mettre le manchon en place, l’autre au niveau inguinal pour introduire la pompe dans une bourse et le réservoir sous la paroi abdominale.

Chez l’homme, afin de permettre les cicatrisations, le sphincter artificiel urinaire n’est activé que 4 à 6 semaines après sa pose, et il est déconseillé d’avoir des rapports sexuels pendant cette période.

A terme, les patients équipés d’un sphincter artificiel semblent présenter un excellent taux de satisfaction sur le plan urinaire (90%). Les fabricants conseillent d’éviter certains sports pour ne pas endommager le matériel embarqué ou léser les tissus environnants.

Cette option semble présenter un certain nombre d’inconvénients : risque infectieux, risque d’érosion urétrale, problèmes liés à la manipulation du matériel en cas de troubles de la conscience ou de perte d’autonomie et usure du matériel.

Les complications peuvent être mécaniques : défaillance suite à un blocage de la pompe, fuites de liquide du système, insuffisance d’occlusion avec persistance de l’incontinence urinaire.

Les traitements

Les solutions contre l'incontinence urinaire

Vous avez des questions ?

Nous nous ferons un plaisir de vous répondre, par mail : info@bivea-medical.fr, ou par téléphone : 05 57 26 09 00

La boutique

Découvrez la boutique dédiée à l'incontinence urinaire.

Les dispositifs médicaux Bivea Médical
pour vous aider à combattre les fuites urinaires

Prosecca fermé

PROSECCA®

Bandelette externe

Dispositif médical pratique et adaptée pour les pénis rétractés.

Stop Uri

STOP-URI®

Pince pénienne

Dispositif médical contre l’incontinence urinaire masculine.