Scroll to top

La prostatectomie, définition

L’opération de la prostate peut entrainer un dysfonctionnement du sphincter et engendrer des problèmes urinaire chez l’homme. En effet, l’incontinence concerne une grande partie des patients et il existe des solutions pour mettre fin à ses fuites urinaires.

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme à partir de la cinquantaine et provoque des conséquences. La chirurgie, appelée prostatectomie radicale ou totale, est le traitement curatif de référence pour les cancers localisés de la prostate.

Le nombre d’hommes touché par le cancer de la prostate est en augmentation constante. Les effets secondaires de la prostatectomie radicale sont souvent très mal vécus car synonymes de vieillissement et de perte de virilité.

A un an de la prostatectomie radicale, le taux d’incontinence urinaire peut varier de 5 à 47% et 2 à 10%, des patients souffriront d’une incontinence irréversible deux ans après l’intervention.

L'incontinence urinaire après prostatectomie totale

La majorité des patients ayant subi une prostatectomie radicale sont confrontés à une période de problèmes d’incontinence urinaire plus ou moins marquée.

Chez l’homme, ces pertes sont généralement temporaires, se traduisant par des mictions impérieuses (entraînant une incontinence) et des fuites urinaires à l’effort, pour 50% des opérés à 3 mois.

Généralement, ces désagréments s’espacent puis disparaissent au bout de quelques semaines ou de quelques mois.

Environ 20% des patients ont une incontinence urinaire gênante un an après une prostatectomie.

Opération de la prostate : effets secondaires

Le chirurgien peut-il prédire pendant l’opération si son patient sera continent ou pas ? Le sphincter urétral étant collé à la partie inférieure de la prostate, l’ablation de cette dernière se fera toujours au détriment du sphincter puisque le résultat est commandé par la volonté d’enlever toute la zone malade entraînant des effets secondaires.

Le sphincter sera également traumatisé par la dénervation locale, ce dernier point expliquant quant à lui seul un problème d’incontinence urinaire post-opératoire temporaire quasiment obligatoire pour la majorité des opérés.

Autres facteurs de risque d'incontinence après prostatectomie radicale

D’autres problèmes d’incontinence de risque existent, comme l’âge du patient, une tumeur plus grosse que prévue obligeant à couper plus large, une sténose de l’anastomose (formation d’un bourrelet cicatriciel empêchant le sphincter situé à quelques millimètres seulement de fonctionner normalement).

Vivre sans prostate et gérer l'incontinence

Le sphincter étant plus ou moins fragilisé selon l’ampleur de l’acte chirurgical et selon l’anatomie de chacun, il ne faut surtout pas comparer les situations entre patients ayant subit une prostatectomie, surtout pendant les premiers mois. Le muscle sphinctérien doit retrouver de sa force et cela peut prendre plusieurs mois. Une aide précieuse peut être apportée par la rééducation sphinctérienne auprès d’un kinésithérapeute spécialisé.

Les fuites urinaires sont gênantes dans les gestes quotidiens et dégradantes pour l’esprit. C’est pourtant un passage obligé et il est important de garder le moral et de rester confiant. Ce n’est pas l’importance des fuites d’urine qui pose problème dans la majorité des cas, mais l’impression ressentie qui laisse supposer une inondation alors que seules quelques gouttes ont forcées le passage.

Il faut apprendre à se gérer en anticipant certains mouvements, en sachant écourter un travail physique, en raccourcissant la durée d’une marche pour limiter les problèmes urinaires.

Par ailleurs, chaque patient peut œuvrer pour favoriser le retour à une continence meilleure en pratiquant de petits exercices personnels tels que :

  • apprendre à stimuler le sphincter plusieurs secondes de suite en contractant le périnée, puis en laissant le temps de se reposer au moins le double du temps de contraction et recommencer l’exercice.
  • effectuer le verrouillage du sphincter en anticipant pour prévenir les gestes et les actions gênantes comme de soulever une charge, monter un escalier, éternuer… jusqu’à en acquérir le réflexe.

Les causes

Découvrez les différentes causes de l’incontinence masculine.

Vous avez des questions ?

Nous nous ferons un plaisir de vous répondre, par mail : info@bivea-medical.fr, ou par téléphone : 05 57 26 09 00

La boutique

Découvrez la boutique dédiée à l'incontinence urinaire.

Les dispositifs médicaux Bivea Médical
pour vous aider à combattre les fuites urinaires

PROSECCA®

Bandelette externe

Dispositif médical pratique et adaptée pour les pénis rétractés.

Stop Uri

STOP-URI®

Pince pénienne

Dispositif médical contre l’incontinence urinaire masculine.